Voilà voilà... Comme si ma vie n'était pas assez compliquée...

Je suis putain d'allergique à mon nouveau colocataire, celui qui pète plus vite que son ombre (et qui pue tellement que j'ai envie de m'arracher le nez). C'est un magnifique félin, qui est évidemment dingue de moi, me fait les yeux doux et me réclame des câlins dès qu'il me croise... Il n'a pas encore de nom, du moins pas à ma connaissance, mais rien qu'à l'odeur et à la pilosité il prend plus de place que moi dans cet appart, et le simple fait de regarder ce putain d'animal me donne des boutons !
(Même que ça fait deux fois le même gros mot dans le même paragraphe... C'est über mal ! La redondance c'est un effet de style... Tout ça, tout ça... Si si, j'vous jure !)

La bonne nouvelle c'est qu'on va économiser du pschit pour les chiottes et ainsi protéger la couche d'ozone, parce qu'avec la litière de ce truc dans l'appart, l'immeuble entier pue la merde (amis de la poésie bonsoir).

Moi j'vous le dit, à ce prix là il peut être beau... le chat !

C'est décidé, je vais aller voir un doc' pour être désensibilisée.
Et une autre bonne nouvelle c'est que mon sèche-cheveux remarche.

Mais la mauvaise c'est que demain je bosse avec les putasses. VDM