Ou l'art de laver son linge sale en public.

J'ai des préoccupation très TRÈS sérieuses ... (hum)
Je subis toujours ce qu'il m'arrive et les seules initiatives que j'ai jamais prises allaient directement à l'encontre d'une personne que j'aime (amis, amours, osef).
Je suis toujours désolé(e), d'absolument tout, et je me victimise au possible dès que je le peux. Et même quand je ne le peux pas d'ailleurs, parce que j'ai une bonne imagination (pour ça en tout cas).
Rien ne va jamais bien, si tout va bien c'est pas grave, je raconte mes petits problèmes, j'en ressort des vieux, ou mieux ! j'en fabrique des nouveau (cf: l'imagination).
Les très rares fois ou ça va, j'en fais toujours trop. Mais j'ai un but... C'est pour emmerder quelqu'un.
Mon sourire pue souvent le faux, ou bien parce que je suis triste, ou bien parce que je n'aime pas la personne à qui je sourie, mais ne le lui dirai jamais ô grand jamais, parce qu'avec mes nombreuses qualités, je m'offre également le luxe d'être d'une lâcheté à toute épreuve.

Je suis, je suis ???

Tu es chiant(e), et tu m'agaces.

En tout cas moi je suis enervée.
J'vous laisse, je vais me brushinguer.
Merci d'être passés en tout cas.