Je viens juste d'écouter le nouvel album de Lily Allen, la scandaleuse.
Bon si j'écris un post la dessus, c'est que j'ai un truc à redire, vous vous en doutez... Globalement, à la première écoute, l'album m'a fait chier... C'était un peu trop tout pareil à mon sens... Mais bon, comme je viens de vous le dire, si j'écris ce post, c'est pas pour dire que cet album est pourri, non je ne me permettrais pas.

Enfin si, je pourrais me permettre, mais c'est pas ce que je vais faire cette fois.

Je vous écris pour vous faire part d'une similitude que j'ai trouvé entre le premier album (Alright, Still) et le deuxième (It's Not Me, It's You).
Alors voilà. On peut être une bombasse, être pétée de thunes passer son mois de décembre topless dans je ne sais trop quelle île très prisée, porter des robes de chez Dior... ET : avoir des expériences sexuelles désastreuses...

Alors oui, me direz-vous... c'est pas parce qu'elle chante des trucs que ça veut dire qu'elle les vit... Mais moi en tout cas je le prends comme ça, et je dédicace cet article à mes keupines, qui comme moi, et comme tant d'autres se sont retrouvés au pieu avec le mec rêvé, qui n'a pas assuré du tout, qui ne s'occupait que de lui, ou qui n'avait pas ce qu'il fallait dans le caleçon.

Les preuves, en musique s'il vous plait :
Not Big (Alright, Still)
Not Fair (It's Not Me, It's You)

On souhaite la bienvenue a un super tag très original que je me demande comment ça s'fait qu'il existait pas déjà : Sex ! Et puis un autre : Music !

Et sinon, ouais, Deux articles en moins de 24 heures !
On applaudit :D