Cet article, malgré son titre quelque peu évocateur ne parlera des différentes manière d'insérer une fitte dans une fatte, bien que nous sachions toutes que certains messieurs pourraient en avoir besoin...

NON NON NON !

Cet article parlera du fait que sur le périphérique les gens conduisent comme des putains de manches et mettent à chaque instant la vie des gens (et la leur aussi) en danger.

Alors voilà... J'avais envie de faire un petit rappel.

La voie d'insertion est la voie qui permet de rentrer sur le périphérique. Le périphérique, qui comme le code le stipule (bon, pas au mot près hein) est une route de 2*2 voies (ou plus) séparées par un terre plein, sur laquelle on peut circuler à 110km/h (à 90km/h à Toulouse). Anyway. La voie d'insertion, le plus souvent située à droite, elle est aussi appelée voie d'accélération, et elle permet deux choses :

- Premièrement, une accélération. C'est dans cette voie que l'on accélère pour pouvoir rentrer sur le périph à une vitesse suffisante pour ne pas gêner les conducteurs engagés.
- Deuxièmement déboîter à gauche pour pouvoir s'insérer sur le périph'. Ouais, comme dans insertion quoi... super original, bravo le code !

Alors voilà, moi ça me paraît évident, apparemment c'est pas la même pour tout le monde, mais le concept c'est effectivement accélération puis insertion.

Ainsi, il ne s'agit donc pas de déboiter à 40 km/h alors qu'on est suivi de très près par quelqu'un qui roule normalement.
Eh oui, une voie d'insertion ça s'utilise jusqu'au bout.

Bande de MOULES !

Une prochaine fois, je vous expliquerai peut-être pourquoi vous dérangez quand vous roulez sur la voie du milieu alors que vous êtes à 70 et qu'on vous double par les deux côtés (toujours pas d'allusion) ou pourquoi c'est dangereux de freiner au dernier moment (particulièrement sur le périph', ou quand on n'a plus de feux stop)



=====================

  • Everlong, tu es mort ?

Je n'sais toujours pas qui tu es....