Cette semaine se déroule un évènement absolument incontournable pour toutes les nanas qui ont de quoi s'offrir la dernière griffée Chanel ou Lagarfeld, en ce qui me concerne c'est surtout l'occasion idéale pour me moquer encore un peu plus de ce qu'il se fait d'affreux et cher chez les anorexiques j'ai nommé, la FASHION WEEK !

La première Fashion Week (semaine de la mode, pour les noobs) a été organisée à New York en 1943. L'évènement été alors tenu sous le nom de Press week (semaine de la ... Je vous l'donne Emile : PRESSE. Non parce que l'anglais c'est pas facile quand même). Elle avait été organisée pour détourner l'attention de la mode française (j'entends bien évidemment parisienne) pendant la 2nde guerre mondiale, vu que les gens ne pouvaient alors pas vraiment se rendre à Paris pour voir les dernières collections... Cet évènement n'était alors accessible qu'aux journalistes et pas aux acheteurs, et l'organisatrice, Eleanor Lambert, tendait à faire connaitre les stylistes américains, qui étaient complètement négligés par la presse. Suite à ce premier essai, qui fut une réussite, des magazines de mode tels que Vogue, qui débordaient d'habitude de créations françaises, ont augmenté leur intérêt pour les stylistes autochtones (mot compte triple). Les fashion Week les plus célèbres sont celles de New York, Londres, Milan et Paris, mais l'évènement s'est étendu à d'autres villes ou tout le monde a envie d'aller, telles que Beirut et Düsseldorf connue notamment pour sa moutarde et son boeuf mariné au vinaigre (miam miam).

Si vous aussi vous voulez savoir ce qui est trendy, et éviter à tout prix les fashion faux-pas tels que le port d'un soutif blanc sous un haut transparent noir, ou si vous voulez vous moquer des nanas qui défilent comme des bâtons coiffées de choucroutes colorées, surtout ne manquez pas cet évènement.

Défilé Hiver 2010/2011 - Vivienne Westwood.
Deux solutions... Ou, elle est visionnaire, ou c'est moche...