Comme l'a si justement fait remarquer Cécilia dans un de mes précédents articles, j'ai changé un peu le format WTFesque des titres de mes articles pour leur donner le format de ceux qu'avaient les épisodes de ma série préférée, j'ai nommé Friends.

J'espère que si ça vous plaît, et si çà vous plaît pas c'est dommage parce que jusqu'à ma prochaine phase de mutisme (au moins) cela restera comme ça.

Aujourd'hui je me demande, en référence à l'épisode qui est probablement mon préféré, certainement parce que c'est le premier que j'ai vu en anglais, qu'est ce qu'il serait advenu de moi si j'avais pris des décisions différentes.

Rachel se demande ce qu'il se serait passé si elle s'était mariée avec Barry. Ross se demande ce qu'il se serait passé si Carol n'avait pas réalisé qu'elle était lesbienne, Monica, ce qu'il se serait passé si elle était restée grosse, Joey, si il n'avait pas été viré de Days of our Lives, Chandler, si il avait eu le cran de quitter son job et Phoebe, si elle avait accepté le job de trader.

So anyway (ouais je mets de l'anglais dans mon français, c'est chiant mais c'est pas nouveau)... Sans pousser ma réflexion jusqu'à la création d'un épisode de sitcom, je m'interroge. Et si...

- J'étais toujours avec mon premier amour
- Je n'étais pas partie si tôt de la maison
- Je m'étais mieux entendue avec mon père
- J'avais grandi avec ma mère
- J'avais choisi d'aller en L comme on me le recommandait et pas en S pour tenter d'impressionner mon père
- J'avais terminé mon DUT Chimie....

La liste est longue.

Si "..."Je serais mariée avec des enfants beaux mais obsédés par des trucs chiants et/ou qui font du bruit et/ou prennent trop de temps et de place tel que des fourmis ou un aéroglisseur, je ferais l'amour le dimanche... De Pâques, parce que je passerais les autres dans ma belle famille, je n'adresserais plus la parole à mon père et à ma mère, je serais une philosophe ou une technicienne chimiste aigrie.

Je crois que ce que j'essaye de (me) dire, c'est que je m'en sors pas si mal comme ça en définitive. Et comme le dit Rosita Dolores Sierra, la grande Poétesse ou plutôt cet utopiste de philosophe qu'est Pangloss dans Candide de Voltaire:

"Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles ; car enfin, si ... vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches.
- Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin.".

Non mais pour qui elle se prend cette connasse avec ces citations de merde qui datent du Bac de Français? ? Relax, la culture c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale.

En parlant d'ça, demain j'ai les résultats de ma seconde session. F34R !!!