Life's a Cherrÿ tale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, octobre 30 2011

Allo allo

Décidément, il n'y a rien à faire, je ne tiens aucune de mes promesses...

Voilà maintenant près de deux mois que nous sommes installés au Canada, et même si la vie n'a pas encore repris son cours *normal* vu que ni l'homme ni moi ne travaillons encore, on s'est quand même calés sur un rythme plus "habitants" que "touristes". Et tant mieux parce que bon si on s'installe, autant le faire pour de vrai, non ?

Aussi, on magasine au Provigo de la rue Sherbrooke, qui est a une petite côte et 10 minutes de marche de la maison (et qui est ouvert 7/7 jusqu’à 23h et ça ben c'est génial), on regarde les séries en même temps qu'elles sont diffusées aux States, interrompus par des publicités plus cocasses les unes que les autres toutes les 3 minutes (et je n'exagère que très peu), et je me suis même mise à cuisiner en cups. Je sais pas si vous cuisinez, vous qui me lisez, mais moi j'ai toujours toujours aimé cuisiner les desserts, quels qu'ils soient. Il y a encore peu de temps, en France, quand je cherchais des recettes "traditionnelles" dans d'autres langue que la mienne (par exemple une tarte aux noix de pécans à la canadienne, des roulés à la cannelle à la norvégienne ou encore des cupcakes à l'américaine), il m'est souvent arrivé de me décourager lorsque je voyais ces tasses comme unité de mesure. C'était pourtant pas bien compliqué, il aurait suffit que je cherche des équivalences, de la même façon que j'avais trouvé ces recettes, sur google, mais non, à chaque fois je cherchais une recette en grammes.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, depuis que je suis ici ma vie à changé (au moins), parce que j'ai pu me procurer ces fameuses measuring cups. Et voilà. Je peux maintenant cuisiner sans limite, et c'est ma joie. C'est stupide, oui je sais, d'autant que ces mesures volumiques sont loin d'être aussi précises que celles d'une bonne balance digitale rouge de chez Casa (merci Cécilia pour me l'avoir offerte), mais après un petit temps d'adaptation, j'ai maintenant dompté ce système et suis dès lors un petit cordon bleu international (au moins²).

Bon et sinon désolée encore une fois de vous avoir délaissés je vais faire de mon mieux pour que ça change (faut avouer que j'ai vraiment le temps...), et de toute façon je reviens au plus tard lundi avec une photo du gâteau d'anniversaire de mon chéri qui promet de dépoter (si je rate rien d'ici là), et puis ptet de mon costume de Halloween (parce que ici c'est enormément plus répandu qu'en Europe, et qu'on va donc faire la tournée des bars, déguisés comme des enfants).

[Phoebe Buffay style] Thank you my babies

mardi, mars 10 2009

Je m'la joue critique culinaire

C'est parce que j'avais vraiment, vraiment besoin d'aller aux toilettes que Céci et moi nous sommes arrêtées dans ce petit salon de thé - Restaurant - Tarterie - Saladerie - Tartinerie whatever appellation qui a été choisie sur la carte.

Toujours est il que nous avons finalement décidé de nous arrêter au Sakamanga pour plus qu'un pipi et que nous ne fûmes pas déçues du voyage, bien au contraire.

Non seulement l'accueil était-il chaleureux et le cadre agréable (rez-de-chaussée design et coloré, cave à la Toulousaine), mais en plus, nous nous sommes véritablement régalées, avec un menu des plus simples, mais très efficace.

Laura a déclaré en finissant son plat : "C'est de l'argent que je ne suis pas mécontente d'avoir dépensé, et encore, je regrette de ne pas pouvoir manger l'assiette. Soyez sure que je vais parler de vous, et en bien !"
(Ouais, je parle de moi à la troisième personne, c'est tout un style)

C'est jamais que mon blog de moi tout modeste soit-il, mais voilà, parole tenue !

Le salon (appelons-le comme ça) est ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h et le soir pour les groupes sur réservations.
Le menu est varié et presque équilibré, quand même, la tenancière mignonne comme tout, et en plus y a du WiFi !!
Moi je dis... Ze place to be. Pi c'est meilleur qu'un kébab !

Le Sakamanga
28 rue des Polinaires
31000 Toulouse

Pour les initiés de la Toulousainitude, c'est derrière les Carmes, pour les autres, Google Maps is ton ami !

Enfin bref, viendez-y !

devant

rdc

ssol

chat

dimanche, février 22 2009

Les recettes de Mamie Laura

Encore un post qui parle de bouffe.
Aujourd'hui j'ai fait goûter à Cécilia le gâteau cheap de chez Lidl, recette mise au point par ma petite maman.

Alors voilà ce dont on a besoin :

- Deux pâtes feuilletées (2*0,59€)
- Un pot de compote de pommes (le grand pot en verre - c'est la meilleure compote de la vie - qui coûte je sais plus combien mais quelque chose comme 0,90€)
- Quelques grammes de sucre en poudre
- Quelques grammes de cannelle en poudre
- Un plat à tarte
- Une fourchette

Après c'est facile, il faut disposer la première pâte dans un plat, faire quelques petits trous dedans à l'aide de la fourchette.
Verser un peu plus de la moitié du pot de compote dans le milieu du plat, l'étaler un peu avec la fourchette, puis saupoudrer de cannelle.
Déposer la deuxième pate exactement par dessus l'autre, puis rouler les bords des deux pates ensemble, en mettant un peu de sucre dans le trottoir pour que ca caramélise.
Saupoudrer le tout de cannelle et de sucre.
Et mettez au four je sais pas combien de temps parce que j'oublie toujours de regarder, mais bon, jusqu'a ce que ce soit cuit quoi... :)

croustade

Pour ceux qui ont compté, vous remarquerez que c'est effectivement un gâteau qui n'coûte pas cher.

Voila, c'était le gâteau de Mamie Laura.
Notez que, comme c'est d'époque, j'ai barré un des plus gros anachronismes pour plus de cohérence.

Enjoy !

vendredi, janvier 30 2009

Ze coming back - Encore.

Oui oui, pathétique, je sais. Je vous ai laissé mariner suffisamment de temps maintenant pour vous faire le présent d'un nouveau billet.

NOOoooON, je n'ai pas passé mon temps à rien faire.

J'ai emménagé, si on peut oser appeler ça comme ça, dans un espèce de cagibi (sommes toutes cosy) mais inapproprié et que je vais devoir quitter très bientôt pour retourner (accrochez-vous) CHEZ MA MÈRE !

J'suis allée au cinéma, faire du snowboard[1], j'ai acheté des chaussures choupies et un bustier trop saiksy, j'ai reçu une paye avec un mois de retard, coupé mes cheveux, geeké, découvert un site super[2] par l'intermédiaire d'un clown de pote, passé masse de temps avec la blondasse, ai été bourrée avec un seul pauvre verre de vodka pomme...

J'ai passé mes partiels, sucé un nombre de bites considérables pour avoir un emploi du temps de rêve[3], commencé le deuxième semestre, fait la révolution avec les toulousains en wifi[4].

Bref, j'ai fait plein de trucs.

Mais surtout, SURTOUT !!!!!!!!

J'ai fait de la cuiiiiisiiiiine.

Et oui, tout le monde sait qu'un blog efficace est un blog qui parle de recettes et qui montre des photos de bouffe...
Alors voilà, je suis une vendue.

J'ai cuisiné des PANCAKES, et je vous livre en exclusivité ma recette.



- Une certaine quantité de farine
- Un bon paquet de gouttes de lait
- Une pincée de sel, NOOoooON, je vais en mettre DEUX !
- Une demie-demie-douzaine d'oeufs (frais s'il vous plait)
- Un sachet de levure chimique
- Du beurre fondu en quantité suffisante

On mélange tout ça et on rajoute des trucs quand on voit que ça manque, et on fait cuire avec un talent digne de.
On prend le tout en photo, au fur et a mesure, pour publier des photos sur son blog (un mois plus tard).

pancakes

La suite, bientôt ?
Qui sait.

Notes

[1] D'ailleurs j'y retourne dans quelques heures

[2] Va falloir me demander de quoi il s'agit si vous voulez savoir parce que si je mets le lien vous allez vous inscrire sans que je vous parraine et alors j'aurai pas de groupies...

[3] Non c'est pas vrai on me l'a offert sur un plateau

[4] Comprendre, dans mon lit, a geeker