Life's a Cherrÿ tale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, septembre 15 2011

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs...

En exclusivité de complètement dingue d'opportunité de fou, SOUS VOS YEUX ÉBAHIS ... Je vous présente : Le blog de Nico et de moi avec un nom tout pourri qu'on va brainstormer pour trouver mieux parce que l'aventure canadienne c'est LAME comme nom. Alors vous proposez quoi ?

Alors euh, par contre, vous risquez de lire des articles que vous aurez déjà lu ici, mais ptet pas tous, et puis surtout vous pourrez lire les articles de Nicolas aussi. C'est super non ?

Bon en fait la vraie raison c'est que ce sera politiquement correct (ou presque) et que mon blog ne le sera ptet pas toujours (encore que, je m'assagis quand même).

Voici donc : LE BLOG !!

Un blog en couple. NON MAIS VOUS VOYEZ CE QU'IL FAIT DE MOI ? JE DEVIENS NIAISEUSE.

Non en fait, je l'ai toujours été, je sais bien. Bon et niaiseux (*clic*) c'est un adjectif québécois, c'est bon, mangez-en !

mardi, juillet 26 2011

Put**n de B*r*el de **rde. 12 ANS !!

Telle que vous me lisez, je suis plus déprimée que la dépression. Rien de bien grave, soyez rassurés.

Mon problème, c'est que je sors du cinéma. Et par la présente je viens de tourner une page de 12 ANS. J'arrive pas à m'y remettre.

J'avais 10 ans quand je suis allée au bureau de tabac avec mon père pour lui soudoyer un magazine débile pour le poster que je pourrais y trouver au milieu, et quand mon père, qui n'avait pas la moindre idée de ce qu'il faisait m'a acheté le tome 1 de Harry Potter. Hé ouais, je suis bien en train de pleurer la fin de la saga de Harry Potter. J'ai mis longtemps à accrocher avec ce livre. Les premiers chapitres m'ennuyaient, je le lisais plus ou moins pour faire plaisir à mon père, bref j'étais loin de m'imaginer que ces héros allaient me suivre jusqu'à l'âge adulte. Enfin l'âge adulte, maintenant quoi, adulte ptet pas mais bon. 12 ans, c'est plus de la moitié de ma vie, et quand je me dis que c'est fini, ça m'file le cafard...

Je me souviens du premier film, que j'ai vu alors que j'avais déjà lu tous les bouquins sortis. Ma mère nous avait fait a mon frère et moi la surprise de nous amener à l'avant-première, pour laquelle le cinéma avait organisé plein d'animations toutes plus nulles les unes que les autres, et le film d'après ou elle avait invité ma meilleure amie du moment, qui était droguée comme moi. Je me souviens m'être inscrite sur la waiting list de la médiathèque de Fenouillet (je vous prie), pour pouvoir lire le 4eme tome dès qu'il était dispo, je me souviens de mon 17 anniversaire ou on m'a offert le 6ème tome et qu'on m'a spoilé le lendemain au lycée...

C'est trop con, mais après avoir vu ce dernier film, j'ai l'impression d'avoir pris des nouvelles de potes que je connaitrais depuis longtemps et qui m'auraient dit "Ok Harry a réussi à vaincre Le Prince des Ténèbres, il a tout rangé dans sa vie et le monde qui est le sien. Voilà, on va tous bien, mais maintenant arrête de nous demander comment on se porte, ok ?"

Ca fait bizarre...

mardi, janvier 25 2011

Un peu perdue mais obtinée quand même

Je viens de finir de regarder un film que j'ai laissé passer sans y prêter attention en 2009. J'ai, il y a de ca quelques jours, vu sur le site de hmv (le site du diable, soit dit en passant. NON, ne cliquez pas... Oops, trop tard[1]) une liiiiste longue comme une bite un bras, de films que je n'ai pas vu, et dont j'avais entendu parler, et que j'aurais peut être été voir... si et si et si et si... Bref des films que je n'ai pas vu.

Parmis eux, ce film dont l'affiche m'avait quand même fait tilter. Julie & Julia

Avec Meryl Streep, que j'adore, mais qui m'avait profondément gonflée dans Mamma Mia, alors je n'avais pas vraiment envie de regarder un autre film avec elle, et la meuf-que-je-sais-pas-comment-elle-s'appelle mais qui jouait dans Enchanted, un film de Disney. Bref long story short, je devais pas le voir, je l'ai vu, et je l'ai...

Suspense.

ADORE !!!

Rapidement, le synopsis (merci IMDb; IMDb je t'aime)

Ah merde, sur IMDb y a pas le synopsis en français pour mes lecteurs non bilingues. (haha)

Vous allez donc devoir vous contenter de mon résumé très bref, qui pour des raisons évidentes ne spoile RIEN DU TOUT,

Le film raconte les deux histoires de Julia (Meryl Streep) qui débute sa carrière dans la cuisine lors de son arrivée en France dans les années "il y a longtemps", non sans mal, et de Julie Powell (Amy Adams), qui travaille dans un cubicle (je trouve pas le mot francais), qui est une nana assez frustrée (quand même) et qui se donne pour objectif de réaliser en 365 jours les 524 recettes expliquées dans le livre de Julia Child "Mastering the Art of French Cooking"

J'ai tellement aimé ce film que je me ferais une joie de tout vous raconter, mais je pense qu'il vaut la peine d'être regardé alors je ne vais rien dire. J'ai du mal. Je me retiens... Et c'est pas facile du tout.
Toujours est-il que j'ai adoré. Peut-être parce qu'il raconte la vie de deux femmes un peu perdues, mais obstinées quand même, et que c'est un peu moi ?

Notes

[1] L'auteur du blog ne pourra en aucun cas être tenue pour responsable si vous depensez des fortunes sur ce site ou refusez dorénavant de croire que 30 euros pour 5 DVD à la FNAC c'est une affaire. Affaire de FNAC oui c'est sur mon ŒIL

jeudi, octobre 1 2009

Let's get busy!

Mes petits doigts et moi avons plein de fils d'aluminium à tordre :D
hiiha

(En vrai mon fournisseur est revenu de vacances. ENFIN)

aluminitrucs

mardi, mai 5 2009

Marley et moi. Ou plutôt, non en fait.

(ouelcome le tag "Ciné" *clap clap*)

Une fois n'est pas coutume, cet article ne parlera pas de consanguinité ou d'incapacité à lire, à comprendre un argument, ou pire, à y répondre.
Mais ça valait la peine d'essayer.

Or donc, comme je ne participe plus à nos super soirées parce que je suis l'ennemi public numéro 1, il faut bien que j'occupe mes nuits. Et donc, je regarde: DES FILMS ! Et hier soir, j'ai vu pour toi, public aimé : Marley & Me, comédie à deux balles pas trop dégueulasse, avec Owen Wilson et Jennifer Aniston. L'histoire d'un mec qui va offrir un chiot labrador à sa femme pour refréner ses éventuelles envies de gamin. Malin ? Y avait de l'idée, seulement voilà, c'était sans compter sur l'imagination débordante du toutou. Attention spoil : à la fin le chien meurt et à la fin j'ai pleuré. En fait j'ai pleuré tout le long.

Et oui j'ai l'air d'un monstre, mais non je n'en suis pas un. Derrière ma poitrine de rêve (lol) se cache effectivement un cœur d'artichaut. J'ai grandi avec un labrador, moi aussi, alors voir ce chien faire le genre de conneries qui on rythmé mon enfance ("Maman, Neptune à pété ta chaussure, tu sais, celle que t'aimais ?", "Maman ?? Neptune a explosé les coussins.", "Papa ! Neptune a pissé dans le conduit de la clim du club house !"), bin je m'attendris, et ça me rappelle à quel point j'ai aimé cette bestiole, et à quel point elle me manque. Et d'ailleurs, 5 ans après il m'arrive encore de la chercher quand je rentre chez moi. Rajoutez à ça les chats trépassés sur la route et vous comprenez pourquoi mon cœur est brisé.

Bref, le fait est que, mon père et sa blonde ont eu la riche idée d'acheter un nouveau labrador, une petite femelle, qu'ils ont appelé Emy (*vomit*) et qui est bien partie pour faire de leur vie en grand ramassis de mousse de coussin, de semelles de chaussures bien trop chères et de cacas qui puent. Donc, même si cette petite semble avoir du potentiel, je trouve ça horrible d'avoir acheté un ersatz de notre défunte chienne d'amour, j'ai décidé de ne pas l'aimer.

Alors, dans l'ordre, je dédie cette entrée à Taxi, Dropje, Pew, Kinder, Scully, Bernard, Pipette et Neptune. Pour avoir explosé mes godasses, pissé sur mon lit et provoqué d'horribles crises d'allergie, merci. Vous êtes géniaux, et je ne vous remplacerai jamais.

Vous l'aurez compris, je prends par la présente la décision de ménager mes sentiments, et de ne plus avoir d'animaux de compagnie chez moi. Enfin, à part des mecs je veux dire.

mardi, mars 10 2009

Je m'la joue critique culinaire

C'est parce que j'avais vraiment, vraiment besoin d'aller aux toilettes que Céci et moi nous sommes arrêtées dans ce petit salon de thé - Restaurant - Tarterie - Saladerie - Tartinerie whatever appellation qui a été choisie sur la carte.

Toujours est il que nous avons finalement décidé de nous arrêter au Sakamanga pour plus qu'un pipi et que nous ne fûmes pas déçues du voyage, bien au contraire.

Non seulement l'accueil était-il chaleureux et le cadre agréable (rez-de-chaussée design et coloré, cave à la Toulousaine), mais en plus, nous nous sommes véritablement régalées, avec un menu des plus simples, mais très efficace.

Laura a déclaré en finissant son plat : "C'est de l'argent que je ne suis pas mécontente d'avoir dépensé, et encore, je regrette de ne pas pouvoir manger l'assiette. Soyez sure que je vais parler de vous, et en bien !"
(Ouais, je parle de moi à la troisième personne, c'est tout un style)

C'est jamais que mon blog de moi tout modeste soit-il, mais voilà, parole tenue !

Le salon (appelons-le comme ça) est ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h et le soir pour les groupes sur réservations.
Le menu est varié et presque équilibré, quand même, la tenancière mignonne comme tout, et en plus y a du WiFi !!
Moi je dis... Ze place to be. Pi c'est meilleur qu'un kébab !

Le Sakamanga
28 rue des Polinaires
31000 Toulouse

Pour les initiés de la Toulousainitude, c'est derrière les Carmes, pour les autres, Google Maps is ton ami !

Enfin bref, viendez-y !

devant

rdc

ssol

chat

lundi, mars 2 2009

I was taggued...


L'autre jour, je racontais à un des lecteurs de mon blog que je devais écrire un nouvel article, parce que quelqu'un m'avait taggué dans un article de son blog, parce qu'elle avait elle-même été tagguée dans un article d'un blog de quelqu'un d'autre....Et là, la réalité m'est apparue...
Tu sais que t'es une geek lorsque, quand t'arrives pas à dormir, tu joues à la Nintendo DS, tu lis tous les flux RSS que t'avais pas lu depuis trop longtemps, faute de temps, tu fais du ménage dans tes dossiers, en les renommant avec amour... Enfin bref, chacun ses techniques, le propos n'est pas là, mais quand même, tous ces trucs mis bout à bout, plus le blog... plus les consoles, plus les blagues pourries, plus tout......

Bin ouais, Geek, I iz a smol one too.

Anyway.
C'était pas la peine de vous raconter ma vie pour vous expliquer que comme Cécilia m'a tagguée sur son blog, je suis maintenant condamnée a ouvrir mon dernier répertoire de tofs, et d'en prendre la 4eme, pour la poster ici.

Alors, déjà, la voila.

P1000826.JPG

C'était pendant un week-end au ski, autour du 17 janvier si je ne me trompe pas.
Admirez comme la météo et la neige étaient trop trop bonnes.

Et admirez aussi à quel point il faut que je me remette à faire des photos, et à quel point mon frère, bah il est beau.

LolO, t'es la prochaine condamnée, j'espère que je tombe a pic, et que tu vas nous régaler de tofs de gerbi d'un congrès quelconque.
(D'ailleurs, LolO, je t'aime, et tu me manques)

samedi, février 28 2009

FESTIS 2009 - MERDRE !

Et voilà, en ce qui me concerne c'est fini.
Comme certains le savent, et d'autres pas, je fais partie (jusqu'à demain) d'une troupe de théatre, qui s'appelle le Théâtre Moteur-Action, qui est la troupe de théatre du comité d'entreprise de Continental.
A priori j'ai rien à faire dans une telle troupe, puisque je ne suis ni employée de la famille, ni parente, ni assimilée enfin rien quoi, toujours est-il que je me suis retrouvée là presque par hasard, que j'y suis restée près d'un an et demi, et que ce week-end, dans le cadre du 12ème Festival Inter-Entreprise FESTIS, j'ai joué la mère Ubu, dans une adaptation d'Alain SERRES de la pièce d'Alfred Jarry, Ubu Roi.

Bon voilà... En 8 lettres et une apostrophe... J'ai kiffé. Un spectacle d'une heure, complètement déjanté, 2 représentations. Bin ça passe TRES TRES vite...

Je vous mettrai des photos un jour, si je récupère un pc, et si ca intéresse quelqu'un.

Je garderai un très bon souvenir de ce week-end, si épuisant fut-il, et même que demain c'est la deuxième représentation de la pièce de ma mère... Oui, parce qu'elle elle joue dans le CE de son entreprise à elle... Dans le même festival (c'est moi la copieuse).

J'ai un petit pincement au cœur quand je me dis que c'est fini, que je ne jouerai plus avec ces clowns, et que certains m'ont profondément déçu de par leur attitude sous stress... Mais c'était quand même grandiose, et j'espère avoir l'occasion de rejouer un jour dans des conditions pareilles.

Merci à ceux qui sont venus, j'enverrai des photos à ceux qui ont tout fait pour venir mais n'ont pas pu.
Les autres, ceux qui disent les belles paroles et ne les tiennent pas... Ils peuvent aller se faire foutre. Ils m'ont manqué.

Je pardonne presque toujours, mais je n'oublie jamais rien.

dimanche, février 22 2009

Les recettes de Mamie Laura

Encore un post qui parle de bouffe.
Aujourd'hui j'ai fait goûter à Cécilia le gâteau cheap de chez Lidl, recette mise au point par ma petite maman.

Alors voilà ce dont on a besoin :

- Deux pâtes feuilletées (2*0,59€)
- Un pot de compote de pommes (le grand pot en verre - c'est la meilleure compote de la vie - qui coûte je sais plus combien mais quelque chose comme 0,90€)
- Quelques grammes de sucre en poudre
- Quelques grammes de cannelle en poudre
- Un plat à tarte
- Une fourchette

Après c'est facile, il faut disposer la première pâte dans un plat, faire quelques petits trous dedans à l'aide de la fourchette.
Verser un peu plus de la moitié du pot de compote dans le milieu du plat, l'étaler un peu avec la fourchette, puis saupoudrer de cannelle.
Déposer la deuxième pate exactement par dessus l'autre, puis rouler les bords des deux pates ensemble, en mettant un peu de sucre dans le trottoir pour que ca caramélise.
Saupoudrer le tout de cannelle et de sucre.
Et mettez au four je sais pas combien de temps parce que j'oublie toujours de regarder, mais bon, jusqu'a ce que ce soit cuit quoi... :)

croustade

Pour ceux qui ont compté, vous remarquerez que c'est effectivement un gâteau qui n'coûte pas cher.

Voila, c'était le gâteau de Mamie Laura.
Notez que, comme c'est d'époque, j'ai barré un des plus gros anachronismes pour plus de cohérence.

Enjoy !

lundi, décembre 29 2008

Angélique, Marquise des Anges

C'est cet après-midi que je choisis de sortir de ma torpeur du mois dernier pour signaler à toutes les rêveuses en mal de prince, ou simplement à toutes les personnes qui ont suivi avec émotion les aventures d'Angélique que cette année, M6 m'a fait un cadeau de Noel.

Oui oui... Qui l'eut cru...

Si vous avez raté le premier, diffusé cet aprèm, bin tant pis pour vous, mais la suite passe à partir de demain. Et moi je compte bien les re-regarder. Comme quand j'étais gamine, et que ma mère les enregistrait pour moi.

Je ne vous souhaite pas de bonnes fêtes. Parce que je m'en fous. :)