Life's a Cherrÿ tale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, août 3 2009

Adopte un guignol

On le sait tous, les temps ont changé. Il paraît que les hommes et les femmes ont maintenant les mêmes droits au sens large du terme, et c'est dans cette optique qu'un concept novateur à été lancé. Il semble être efficace, en tout cas en France, puisque tout le monde depuis les weblogs jusqu'aux chaînes de télévision nationales en cause en ce moment. Il s'agit d'Adopte un mec, un site de rencontre, fondamentalement différent donc, créé pour les femmes, dans lequel elles sont celles qui traitent les hommes comme des objets... gnagnagna.
Pour mieux comprendre le sus-cité concept, imaginez que le clitoris est un petit pois, qui porterait un manteau.

Bref on y fait de charmantes rencontres, en ce qui me concerne je n'ai rencontré que 2 messieurs en plus d'un an (et c'est un choix de ma part et c'est pas parce que je suis une pauvre merde. Non pas du tout pas du tout) et ils sont très charmants tous les deux donc je ne regrette pas un instant.

Oui mais avec toutes les conversations qu'on est amenées à entretenir avec des hommes qui tentent douloureusement de nous séduire de manière boîteuse sans même nous connaître, vous devinerez aisément qu'on en voit des vertes et des pas mûres.

Au-delà de ça, vous connaissez mon goût archi prononcé pour la moquaison, le moquationnement ou encore l'art de me moquer de tout le monde. Ainsi, je ris allègrement de tous les pauvres types qui pensent tout connaître des femmes et du monde, du haut de leur grand âge (22 ans en moyenne, haha), qui me parlent d'économie et de gouffre socio-politico-culturel-de-mon-cul, ou autres pratiques sexuelles marginales trop fun-lol, alors que je cherche uniquement à vérifier s'ils sont sains d'esprit et potentiellement des bons coups parce que, let's face it, je ne pense pas pouvoir trouver l'amour sur un site de rencontre, et surtout pas celui-là

Au détour de ces nombreuses conversations, j'ai donc fait la connaissance (virtuelle) d'un type qui fait toujours la corrélation entre un évènement quel qu'il soit (du sourire de la boulangère à la couleur des yeux du chien de ma grand-tante Marthe qui aime les cacahuètes) et les problèmes économiques et politiques de la France. Pour reprendre une citation d'un film que j'adore, "ce mec est persuadé que quand il pète il fait chuter la bourse". Or donc, ça m'énerve, j'ai horreur de ça, je déteste parler de politique avec des gens que je ne peux pas insulter, et je me suis un jour surprise à la clowner en lançant la phrase suivante, d'un air pincé : "Non mais de toute façon la levrette c'est mauvais pour l'économie Francaise"

Alors je vous le demande, cher lecteurs. Est-il vraiment possible de dire que la levrette et l'économie française soient étroitement liées et que cette pratique sexuelle influe à la baisse sur le CAC40 ?

Les lecteurs de mon blog que je n'ai pas ajouté à mes amis facebook auront un bonus de 2,5 points sur leur copie, car les autres ont reçu le sujet de l'examen hier soir
Devoir facultatif - Vous avez 10 minutes.
Cordialement bisous.

(Les autres peuvent commenter des conneries à leur habitude :*)

mardi, juillet 28 2009

Mais, que fait le Sultan devant une loi insultante ?

Le soleil brille, la température monte, et le wikend, pour se divertir et se muscler, nous allons à la piscine de plein air Nakache. Que soit dit en passant je ne recommande pas le dimanche. Soit.

Or donc, le dimanche, moins que le samedi, mais quand même; la piscine, ça grouille de beaux gosses (taillés en V, musclés et couvert de petites goutelettes, bref la totale du sex appeal). Et donc forcément, moi j'ai pas les yeux dans la poche. Donc, oui, je matte allègrement. Discrètement., mais habilement, et alors que j'accèlere quand je les suis et que je ralentis quand je les croise, je réalise que quand même, pour mater, le meilleur poste, c'est celui du maître nageur. Petit coquin cuila j'suis sure.

Et sinon pour continuer sur un sujet, lancé lors d'une conversation à la piscine, je sollicite l'avis des lecteurs de mon blog pour la question suivante:

Quel est l'intéret d'une branlette espagnole, en quoi est-ce agréable ?

Je décrète qu'à dater de ce jour la princesse aura le droit d'épouser l'homme qu'elle estimera digne d'elle.

Ce post n'a pas été écrit sous l'emprise d'une quelconque drogue, et pas non plus dans un quelconque intérêt. Le travail, ça me fatigue, et voilà ce qui arrive après.

Bon. Je vais manger.

mardi, mai 5 2009

Marley et moi. Ou plutôt, non en fait.

(ouelcome le tag "Ciné" *clap clap*)

Une fois n'est pas coutume, cet article ne parlera pas de consanguinité ou d'incapacité à lire, à comprendre un argument, ou pire, à y répondre.
Mais ça valait la peine d'essayer.

Or donc, comme je ne participe plus à nos super soirées parce que je suis l'ennemi public numéro 1, il faut bien que j'occupe mes nuits. Et donc, je regarde: DES FILMS ! Et hier soir, j'ai vu pour toi, public aimé : Marley & Me, comédie à deux balles pas trop dégueulasse, avec Owen Wilson et Jennifer Aniston. L'histoire d'un mec qui va offrir un chiot labrador à sa femme pour refréner ses éventuelles envies de gamin. Malin ? Y avait de l'idée, seulement voilà, c'était sans compter sur l'imagination débordante du toutou. Attention spoil : à la fin le chien meurt et à la fin j'ai pleuré. En fait j'ai pleuré tout le long.

Et oui j'ai l'air d'un monstre, mais non je n'en suis pas un. Derrière ma poitrine de rêve (lol) se cache effectivement un cœur d'artichaut. J'ai grandi avec un labrador, moi aussi, alors voir ce chien faire le genre de conneries qui on rythmé mon enfance ("Maman, Neptune à pété ta chaussure, tu sais, celle que t'aimais ?", "Maman ?? Neptune a explosé les coussins.", "Papa ! Neptune a pissé dans le conduit de la clim du club house !"), bin je m'attendris, et ça me rappelle à quel point j'ai aimé cette bestiole, et à quel point elle me manque. Et d'ailleurs, 5 ans après il m'arrive encore de la chercher quand je rentre chez moi. Rajoutez à ça les chats trépassés sur la route et vous comprenez pourquoi mon cœur est brisé.

Bref, le fait est que, mon père et sa blonde ont eu la riche idée d'acheter un nouveau labrador, une petite femelle, qu'ils ont appelé Emy (*vomit*) et qui est bien partie pour faire de leur vie en grand ramassis de mousse de coussin, de semelles de chaussures bien trop chères et de cacas qui puent. Donc, même si cette petite semble avoir du potentiel, je trouve ça horrible d'avoir acheté un ersatz de notre défunte chienne d'amour, j'ai décidé de ne pas l'aimer.

Alors, dans l'ordre, je dédie cette entrée à Taxi, Dropje, Pew, Kinder, Scully, Bernard, Pipette et Neptune. Pour avoir explosé mes godasses, pissé sur mon lit et provoqué d'horribles crises d'allergie, merci. Vous êtes géniaux, et je ne vous remplacerai jamais.

Vous l'aurez compris, je prends par la présente la décision de ménager mes sentiments, et de ne plus avoir d'animaux de compagnie chez moi. Enfin, à part des mecs je veux dire.

samedi, avril 25 2009

Démonstration mathématique

Je me doute que ce titre vous effraie, je vais de ce pas ôter tout doute possible à propos de cet article : il ne s'agit pas de chiffres. Par contre je me rends compte que je commence chaque article par une phrase racontant ce dont l'entrée ne va pas traiter. C'est rigolo, je vais continuer !

"Toi t'es une nana, n'importe quelle nana, même moche, elle peut baiser quand elle veut"

Ce bon vieil adage nous est dicté par tous les frustrés du zizi depuis qu'on est en âge de comprendre quoi... En gros, c'est comme un théorème, inventé par des mecs qui ne baisent pas assez à leur goût, et qui raconte qu'il suffit à une nana de s'asseoir à un bar et de commander une vodka-soda pour trouver avec qui baiser dans la demie heure qui suit.
Dans cette logique là, il suffit, pour un mec d'aller dans un bar et de guetter les nanas seules... A priori c'est pas trop difficile à faire...

Mais là, une évidence mathématique me saute aux yeux (accrochez-vous à vos chaussettes), y a plus de nanas que de mecs sur la planète...
Donc :

Partant du principe qu'il y a toujours une nana plus belle que soi, et que les nanas belles chopent en priorité les mecs beaux et refoulent les mecs moches, et que le mec qui veut baiser il va d'abord aller tenter sa chance avec la plus jolie, on peut s'accorder sur le fait que les beaux vont baiser à coup sur. Bon jusque là c'est facile. Sauf que comme y a moins de mecs que de nanas, des nanas belles vont devoir se taper des mecs moins beaux parce que les mecs les plus beaux sont déjà partis avec les nanas les plus belles (question de statistiques).
La nana moche va récupérer les mecs que les nanas belles n'ont pas voulu parce qu'elles ont trouvé mieux, et que, let's face it, les nanas belles sont très superficielles, donc en continuant comme ça, les nanas sont de plus en plus moches, et les mecs aussi, mais y a plus de nanas, donc le dernier des mecs dispos (le puceau de service, avec des boutons, dit L'ULTIME moche) va choper la nana qui n'est pas la dernière des nanas donc qui n'est pas la plus moche. Donc toutes les autres nanas ne vont pas pouvoir baiser.

Ajoutons à ça les dernières nanas de la liste, celles qui ont réussi à choper mais aurait mieux fait de s'abstenir parce que:

  1. Elles sont tombées sur un sodomite exclusif qui sait pas ou se trouve le clito
  2. Elles sont tombées sur un qui bande mou, ou un qui bande pas, soyons trash
  3. Elles sont tombées sur un mec qui cite la liste chronologique des présidents américains pour pas venir trop vite (un précoce quoi)
  4. Elles sont tombées sur un homo-refoulé
  5. Elles sont tombées sur l'alcoolo du bar qui a une odeur de gerbi dans la bouche.

Bref, statistiquement, tous les mecs vont réussir à choper, et pas toutes les nanas, et une bonne partie des nanas qui auront réussi a choper seront insatisfaites.

Donc voilà j'ai réussi à vous faire perdre un bon petit temps pour lire un raisonnement bancale qui ne prouve pas grand chose si ce n'est qu'il y a plus de nanas sur Terre que de mecs. Ce qui veut dire qu'un mec a statistiquement plus de chances qu'une nana de baiser. Ce qui veut dire que j'ai raison parce que c'est logique.

Alors, les mecs... arrêtez de nous faire chier avec vos phrases à la con, arrêtez d'être amoureux de quelqu'un d'autre quand en plus d'être plus jolies plus malines et plus perverses, nous au moins on craque sur vous. Et protégez-vous (à y être)

Voila.

jeudi, avril 9 2009

Comment faire ?

C'est un grand brun, il est mignon...
Il à un joli petit cul.
Il est plutôt rigolo.
Il a un joli sourire.

On dirait que je lui plais (well, obviously)... Il commence à me plaire...

Il ne fume pas...
Vu son travail, je pense pas qu'il ne se drogue, ou qu'il boive régulièrement.
Vu son travail, il est endurant (grou)

Chers lecteurs, je vous le demande

QUE FAIRE QUAND ON A CRAQUÉ SUR UN MEC QUI EN PLUS D'ÊTRE PROF DE FITNESS, EST AUSSI FAN DE TUNING ???

De toute façon je ferai pas le premier pas, et lui non plus.

lundi, mars 2 2009

I was taggued...


L'autre jour, je racontais à un des lecteurs de mon blog que je devais écrire un nouvel article, parce que quelqu'un m'avait taggué dans un article de son blog, parce qu'elle avait elle-même été tagguée dans un article d'un blog de quelqu'un d'autre....Et là, la réalité m'est apparue...
Tu sais que t'es une geek lorsque, quand t'arrives pas à dormir, tu joues à la Nintendo DS, tu lis tous les flux RSS que t'avais pas lu depuis trop longtemps, faute de temps, tu fais du ménage dans tes dossiers, en les renommant avec amour... Enfin bref, chacun ses techniques, le propos n'est pas là, mais quand même, tous ces trucs mis bout à bout, plus le blog... plus les consoles, plus les blagues pourries, plus tout......

Bin ouais, Geek, I iz a smol one too.

Anyway.
C'était pas la peine de vous raconter ma vie pour vous expliquer que comme Cécilia m'a tagguée sur son blog, je suis maintenant condamnée a ouvrir mon dernier répertoire de tofs, et d'en prendre la 4eme, pour la poster ici.

Alors, déjà, la voila.

P1000826.JPG

C'était pendant un week-end au ski, autour du 17 janvier si je ne me trompe pas.
Admirez comme la météo et la neige étaient trop trop bonnes.

Et admirez aussi à quel point il faut que je me remette à faire des photos, et à quel point mon frère, bah il est beau.

LolO, t'es la prochaine condamnée, j'espère que je tombe a pic, et que tu vas nous régaler de tofs de gerbi d'un congrès quelconque.
(D'ailleurs, LolO, je t'aime, et tu me manques)

lundi, février 2 2009

La culture, c'est comme la compote

Omnitéléniscience (n.f.)

Capacité à regarder la télévision là où il n'y en n'a pas.
A ne pas confondre avec l'omniscience par télépathie.
Ca n'est pas non plus une nouvelle façon de faire les cuire les pancakes (voir ci-dessous).

Adj. Correspondant: Omnitéléniscient(e) Oh, putain ce mec il est omnitéléniscient.

Et la compote, ça n'a rien à voir avec la confiture, et par extension, avec la culture. Mais quand même, c'est très bon.
(merci Lidl, pour la compote pas chère)

samedi, janvier 10 2009

Sexo break



ATTENTION, UN CORRECTEUR ORTHOGRAPHIQUE S'EST GLISSÉ DANS CE TEXTE, LE GROS DÉGOUTANT...

Chers lecteurs. (Ok, vous mes copines quoi)

Aujourd'hui, la rédaction (moi toute seule) a décidé de publier une édition spéciale Sexo, car elle a constaté que c'était un sujet qui intéressait (En gros je vous connais, coquines).

Bon ça suffit les conneries je vais arrêter de parler de moi en m'appelant la rédaction, en fait, je parlais avec une copine avec qui je ne parle jamais (ô grand jamais), et surtout pas de ce genre de trucs là. Bref pour vous planter le décor on se disait que pour savoir si un mec est expérimenté ou pas il te suffisait de lui demander quelle était sa position préférée...

Je vais vous épargner nos petits avis perversos [1] sur la question, mais rapidement l'une de nous deux (hum) s'est exclamée. "Nan mais franchement, la levrette, y a mieux hein..."

Voici donc en cadeau de la part de la rédaction (hé merde, de moi), les propos recueillis auprès de diverses personnes à qui on a (j'ai) posé la question suivante:

Et toi, franchement, la levrette, qu'en pensez vous ?

Dans un souci de respect de l'anonymat, certaines personnes ont choisi d'utiliser un pseudonyme (différent de celui de qu'ils utilisent en vrai normalement) Quoi qu'il en soit on constate que les avis divergent[2]...

"Euh, j'sais pas j'suis vierge, lol, sexe, love, keur"

puceaudu85

" C'est la meilleure de toutes. On sent mieux tout, moi je kiffe. Et en plus ça s'enfonce mieux, et euh moi j'aime bien montrer mon cul donc voilà !
Et ça rebondit.
Et en plus pour le matin quand tu pues de la gueule c'est le bon plan. Jean-Abubu et moi, on adore."

Rantanplan

"Combien de becs à un canard à qui on a mis un faux bec, pour déconner ?"

A.Chabat

"Euh, personnellement, quand je fais l'amour j'aime bien regarder autre chose que le mur (rires). En plus, ça augmente la probabilité d'un pétou de foufoune et je me retrouve régulièrement avec des griffures sur les hanches. Pour peu qu'il s'accroche aux cheveux, merci bien. Quant aux sensations faut pas non plus déconner. et puis d'abord, pourquoi je pourrais pas, moi aussi, profiter de la vue, enfin celle de son cul, quoi. A la limite près de la fenêtre d'une chambre au 36e d'un hôtel à Las Verglas[3], histoire d'admirer la vue. Mais sinon on s'en passera."

Pétunia

"Ben, c'est fatigant."

der

"J'aime beaucoup, surtout quand il fesse en même temps."

Dirty_Nun

"La levrette c'est bien si t'es avec une fille moche, comme ça t'as pas besoin d'avoir un sac en papier sous la main pour cacher sa face hideuse. Sinon, c'est sympa la sensation des fesses sur le bas ventre, et pour les gens qui aiment pas la sodomie (comme moi), c'est trés sympathique ^^. Et comme la vagin est un peu plus serré sur cette position ça fait encore plus d'effet. Et c'est tout aussi pratique que le missionnaire : rien de compliqué, donc faisable avec toutes les femmes, et ça change des positions de base. et si tu parles de l'animal : j'en mange pas"

Mastaah

"La levrette, c'est chouette C'est pour un sondage ? Moi j'aime bien parce que c'est bestial et un peu pervers

Thierry, AF

"La levrette, c'est la fête \o/"

Lucette

"La levrette, j'aime particulièrement, d'autant plus quand le partenaire a une grosse bite et sait s'en servir pendant un temps suffisamment long de manière rapide. (oui, oui, je parle d'Emile là :D)

Alors, par contre, si le partenaire a une bite plus modeste (voire petite) ou une résistance plus limitée, bah, du coup, je préfère éviter le levrette parce que j'aime moins.

Quoiqu'il en soit, je pense que la levrette est de manière générale la position qui me permet de prendre le plus de plaisir."

Valérie

"Pas mal la levrette mais peut mieux faire"

The_One

"Et une pipe et une pipe, HOURRAAaA!!!"

esclave_menotte_23



Signé : La rédaction qui est une seinte.

sainte

A venir, peut être, les bonus, c'est a dire les autres témoignages.... (Ah oui, au fait mon avis n'est pas dans le lot... Je suis très sage, c'est pour ça. D'ailleurs la levrette c'est un chien, non?)

Notes

[1] pervers+persos

[2] VERGE!!

[3] T'es démasqué correcteur orthographique. La rédaction voulait dire: Las Vegas... Mais Firefox en a décidé autrement. Oui oui oui.

lundi, décembre 1 2008

Fiction - Part 2

Putain y a foule ce soir. OH MERDE ! LE MATCH DE LA CHAMPIONS LEAGUE !
MERDE! Je l'avais complètement oublié. Avec un peu de chance, il repassera ptet demain sur Canal+Sport. Espérons.
Surtout, surtout, Ne Pas Regarder Le Score à l'Ecran ! Restons calme ! Alors il est ou ce blaireau ?

Encore à la bourre... Bon je vais me commander une bière. Qu'est ce qu'ils font de pas cher ici ?

Fiction - Part 1

Ce soir c'est décidé... Je chope au billard.
Petite chemise, ma préférée. C'est la blanche à rayures bleues. Putain qu'est ce que j'ai fait de mon Levis vintage?
Ah, il est là.
Ouh merde, vintage... il est un peu juste.
Bon c'est pas grave ça moulera mes fesses.

Ah vous êtes là ?
Pardon, je vous ai pas entendu arriver. Je me préparais parce que ce soir je sors. Enfin je vais jouer au billard dans un bar sympa en ville. J'ai téléphoné a Michel, c'est mon pote binoclard. Une vraie quiche ! L'idéal pour un mec comme moi qui veut séduire les minettes.

Il est moche, il a des lunettes vilaines comme lui, et il met même pas de gel. Alors que moi, le gel baby, ça c'est mon truc. En plus j'ai developpé une technique de balade au millard.

Ah non pardon je m'a trompé je voulais dire une technique de malade au billard.

Bref, ce soir poulettes, vous allez toutes flancher, et pour m'en assurer je vais porter la blinde de parfum. Il pue mais c'est pas grave. Vaut mieux sentir ça que la merde hein.

Alors... les clés de la Xantia et je trace.

dimanche, novembre 30 2008

Shuffle is not always good

Durant ma petite déprime week-endale de ce week-end (logique), j'écoutais de la musique en shuffle dans mon lecteur-mp3-de-marque-iDéterminé (lol), et ça a quand même produit des des mélanges sacrément douteux... Entre tout, il n'y avait aucune espère d'unité. Si ce n'est que j'ai kiffé tout ce que j'ai écouté.

Et là quand même, je me suis un peu reconnue dans un paquet de paroles (quelle égocentrique tout d'même) mais y a une chanson qui a particulièrement retenu mon attention.

Il s'agit de "Meaningless Kiss", dans la bande-originale de Music and Lyrics, film cul-cul que soit dit en passant je recommande à tout le monde.

Bref j'ai eu une petite boule en entendant ce type chanter :

"Just a meaningless kiss,
It wasn't supposed to end up like this.
Just a meaningless kiss,
We knew it was wrong but we couldn't resist"

Et j'avoue m'être surprise à repenser à ces baisers que j'ai clairement donnés ou reçus avec une foule d'arrières pensées.
Non partagées.

Mais je m'en fous d'être célibataire t'sais... J'ai pas besoin d'un mec j'ai Johnny Depp dans mon PC.

Bin quoi ?

mercredi, octobre 22 2008

Birthday boy \o/

Tout à l'heure, je me suis ENCORE faite accoster dans la rue. VDM
Oui encore, ça fait prétentieuse, hein? Ca n'a rien à voir.

J'vais tranquillement dans un magasin d'informatique, sombre lieu supposé être plein de boutonneux, grands timides et autres bégayantes personnes, pour acheter un câble d'alim' pour mon pc (que le précédent câble repose en paix). Je précise que je n'ai rien contre les sus-cités geeks... Comme il dit Didier, y'en a des biens. Quand SOUDAIN, j'entends derrière moi, ces deux mots que je ne peux plus entendre sans avoir des poussées d'urticaire: Hé mamoizelle !

Je me suis lascivement retournée, en souriant d'un air niais et réprimant TRÈS difficilement le coup de poing qui me brûlait les lèvres (xptdr ça existe pas comme expression)... Après m'avoir demandé mon prénom, il me répond banalement (haha) que je suis très charmante. C'en est trop... Fin de la discussion en ce qui me concerne..

Bref, je continue ma série j'aime pas les z'hommes. N'en déplaise à 'Haha' notre charmant visiteur de la dernière fois, qui ne s'est toujours pas fait connaître..

ARRETEZ DE M'APPELLER HÉ MAMOIZELLE ET DE ME DIRE QUE JE SUIS TRÈS CHARMANTE

Un peu d'originalité...
C'est vrai quoi...
Merde :(



Fort heureusement certains d'entre eux savent aligner deux mots de français... Je crois ?

Anyway, en parlant de mecs qui savent pas aligner deux mots de français, y à aussi ceux qui le parlent bien mais ne savent pas l'écrire et dont c'est l'anniversaire aujourd'hui. J'en profite alors pour faire des bisous et souhaiter plein de jolies choses à Gaëtan. Et ouais... Encore.

Trop dure la vie.

(Notez que mon blog évolue, j'ai souligné certains mots, j'en ai mis d'autres en gras. Trop fou t'as vu? WESH)

dimanche, octobre 12 2008

Alors alors alors.

Hier soir, ok, ce matin, je n'avais pas eu la force de continuer de narrer nos expériences nocturnes... Quelques heures de sommeil et une installation de Windows plus tard...

Nous en étions là de nos constations, avec nos délicieux Mojitos et Costa Verde pour nous soutenir, quand nous avons eu la brillante idée de rejoindre les raleurs de copains de Charlène. Je tenais à ce propos à rendre un hommage aux tibias de Cécilia, à titre posthume... On vous aimait bien.

Bref on arrive à la Tantina, un espèce de bar bizarre que je ne saurais pas vraiment localiser. Évidemment, le bar est bondé, on meurt de chaud, on danse (mal en ce qui me concerne), on boit de la sangria qu'on s'fait offrir. Bref la routine (Dude, ce blog est chiant !). Jusqu'à ce que Thierry, mec grand et poilu de 38 ans aie la super mauvaise idée d'acheter une bouteille de champagne sous mes yeux aguerris.

Une histoire drôle pourrie de Cécilia et nous voilà, en train de deguster une petite coupe pleine de bulles... Elle est pas belle la vie?

Quelques minutes plus tard, sur la terrasse parce que Charlène veut partir... Je reconnais le mec qui jouait au billard sur la table à côté de la notre, la veille au Seventies. Incredible.

Nous finirons donc la soirée quelques mètres plus tard, avec David et Olivier, les zamis de Sébastien (le gars du billard), et Jérémie, un pauvre type que l'on a arrêté alors qu'il allait tranquillement rentrer chez lui, à jouer à un espèce d'hybride entre "Spin the bottle" et "Action ou Vérité" et ce jusqu'a 4h du mat' passées.

Sur le chemin du retour, Sebastien trouvera un pc, par terre derrière une voiture, qu'il me donnât sous prétexte de ne pas en avoir l'utilité.

Bref... La fin de soirée plutôt originale.

Nous venons de terminer la réinstallation du sus-cité laptop, qui va très bien, n'a pas de séquelles, et s'est très bien adapté à son nouvel environnement.

Cécilia et moi nous sommes battues pour faire fonctionner le WiFi de la bête. Mais on a réussi. Manque plus qu'un doublon de câble d'alimentation pour qu'il garde les fesses au chaud.

J'uploaderai une photo de lui pour que vous voyez comme il a l'air heureux chez moi. On le serait à moins.

Bon dimanche !

Oh what a night !!

Ce soir, j'ai de nouveau pris conscience de l'étendue de la malsainité de la gent masculine. Mais j'avoue que la fin de la soirée fut tellement mémorable qu'on pourrait presque (oui bon presque) les pardonner.

Plantage de décor... Céci et moi rejoignons Charlène a MacDo, ses copains étaient pressés, visiblement de pas très bonne humeur... Bref le sort a voulu que le chemin de ces types et le notre soient différents. Jusque là me direz-vous, rien de bien intéressant. Et non, en effet. Rien

Nous atterrissons donc dans un petit bar sympa (et bondé) dans lequel nous nous racontons nos histoires (avec les mecs...) pour finalement s'apercevoir que celui qui draguait l'une aujourd'hui avait dragué l'autre la veille, et que celui avec qui l'une sortait la semaine dernière s'était pris un râteau par une autre la semaine d'avant. Bref de la folie. Je vous le demande messieurs, et spécialement vous, messieurs les paranoïaques, jusqu'où irez vous?

Sachez que nous sommes dotées de la faculté de nous raconter des anecdotes. Et que nous nous faisons un malin plaisir de nous en servir. Alors je vous le dis (et la je ne vise pas la gent masculine mais plutôt les deux cons dont il est question, qui finiront par atterrir ici.), vous êtes des abrutis, doublés de pauvres garçons, et on vous souhaite bien de l'ennui, en Inde ou ailleurs, avec ou sans chien. Nous en tout cas, on s'est finalement bien marrées.

Et encore, la soirée ne s'arrête pas là....

(demain j'écrirai la suite. J'suis crevée, j'ai un pc à réinstaller. LOL )

Je voudrais simplement profiter du fait que ces messieurs ne me liront jamais, pour saluer sans aucun ordre, Sébastien, David, Olivier et Jérémie, pour nous avoir permis de nous poiler.