3 mois seulement après que j'en aie ENFIN fini d'entendre parler des élections en France...

Monsieur Charest, chef du parti libéral québécois et premier ministre du Québec, dont la côte de popularité se rapproche doucement de la limite de 1/x quand x tend vers plus l'infini décide de déclencher des élections.

Me revoila donc à nouveau en plein coeur d'une élection... sauf que cette fois je comprends rien a ce qu'il se passe...

Comme je BAIGNE (littéralement) dans toute cette marde à ma job, et aussi parce que je suis d'un naturel curieux, j'ai cherché à en savoir un peu plus et voici donc ce que j'ai compris:

Le fonctionnement des élections au Québec est limpide.

La politique au Québec et dans le reste du Canada si je m'abuse (gouvernements provinciaux et fédéral) est basé sur le système anglais, pays du Commonwealth tout ça. Il s'agit d'un régime parlementaire...

Alors le régime parlementaire a été inventé par les grands brittons il y a PFIOU une sacré lurette... tout le monde est familier avec le principe, n'est ce pas (je rappelle à nos amis apolitiques que la France n'est PAS un régime parlementaire, REVISEZ VOS CLASSIQUES), mais en gros, c'est comme un bon vieil échange de procédé, une cohabitation entre le Parlement et le gouvernement ou chacun a des droits et des devoirs l'un envers l'autre... (Je sais pas si pour vous c'est plus clair mais bon...).

Anyway les élections se déroulent en un tour, chacune des 125 circonscriptions vote pour son député. Dans chacune des circonscriptions, celui qui obtient le meilleur score (c'est à dire la majorité relative) est élu et ainsi sont distribués les 125 sièges de l'Assemblée Nationale (ou du parlement. Assemblée nationale et parlement c'est pareil... Faut suivre).

Le chef du parti qui a obtenu le plus de sièges au Parlement devient le Chef du gouvernement aka Premier Ministre.

Après ça il (ou elle !!!) forme son gouvernement. C'est à dire que PARMI les députés de son parti qui siègent à l'assemblée (donc, qui ont gagné dans leur circonscription), il invite ceux qu'il préfère, ceux qui lui ont bien léché les pieds et la femme avec qui il a couché un soir tout bourré parce qu'il l'avait prise pour Céline Dion... et il en fait des ministres, et ça ca s'appelle la corruption, mais c'est un tout autre sujet.

Ce qu'il se passe avec ce système c'est que celui qui est élu est rarement majoritaire.

Mettons que:

- le parti Duduche est élu avec 45 sièges,
- le parti Machin a obtenu 35 sièges,
- le parti de chose a 25 sièges
- et que le parti de bidule a 20 sièges,

Duduche devient premier ministre car il a la majorité relative, alors que l'opposition a 80 sièges....
Ca veut dire 64% des electeurs sont de l'opposition...

Je sais pas combien sont encore là après mes mathématiques... mais bon un gouvernement qui doit rendre des comptes à un parlement majoritairement opposant bonjour l'ambiance...

Et voilà.

Une fois le gouvernement en place, et sauf exceptions, le Premier ministre a 5 ans pour déclencher de nouvelles élections, et c'est ce qu'a fait Charest avant-hier... Donc le Québec est en élections.

J'espère que j'ai éclairé votre lanterne. Moi en tout cas je me suis comprise :D