Life's a Cherrÿ tale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Sèche-cheveux

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, septembre 20 2011

Oh eh l'autre eh, ca lui fusille le nez !!

Je crois que je peux aisément faire la généralisation suivante : quand une fille va chez le coiffeur, et change de tête, il a une raison. Oui je sais, c'est peut être pas TOUJOURS le cas, et pourtant c'est souvent vrai. Outre la montée d'adrénaline que représente la peur de ressortir tondue comme un caniche, c'est vraiment symbolique, nouvelle vie, nouvelle page, nouvelle tête. Pour moi en tout cas, ça a toujours été le cas.

Quand j'étais toute petite, j'avais les cheveux longs, j'ai du les couper contre ma volonté vers le CP a cause d'une horrible épidémie de poux à l'école et je me souviens encore du salon ou c'était, et aussi de toutes les larmes que j'avais versé en sortant. Et puis comme on dit ça repousse, et là, surement poussée à les garder longs par mon père qui a parfois (souvent) des idées très arrêtées sur ce que doit ou ne doit pas faire une jeune fille, je ne les avait plus coupé (sauf les pointes ou un dégradé mais rien de bien fou) jusqu'en 2008. Effectivement j'avais une raison, de sombres histoires de mec, un nouvel an gaspillé avec les mauvaises personnes, une période de ma vie, mais surtout envie de créer une ancre dans mon histoire. Pour pouvoir me dire: "Là. Il s'est passé un truc que j'ai pas envie d'oublier" ... Même que ce changement de tête coïncide avec la période a laquelle j'avais fait mon tatouage et mon piercing dans la nuque. Il s'est passé un truc fort ? Je sais pas, mais bon, après je peux revérifier ça avec la permanente que j'ai fait plus tard, et le carré court (raté) que j'ai fait a Paris avant de partir en Angleterre. Oui d'accord, et alors ?

Aujourd'hui j'ai de nouveau les cheveux longs, et depuis 2008 je les ai pas eu si longs. Le changement n'est pas radical vu que les cheveux ça met du temps à pousser. Mais c'est bizarre, ça me fait comme si j'avais rechangé de tête, mais progressivement cette fois. Ai-je ouvert progressivement un nouveau chapitre ou tourné doucement une page ? Je sais pas, et puis je peux pas déjà savoir en somme.

Si je repense à toutes ces bêtises maintenant c'est que ayant à nouveau les cheveux longs, et avec la masse et l'épaisseur que cela représente, il me faut un bon sèche-cheveux ou un bon paquet de temps pour pouvoir les sécher. Et qu'ici, au Canada, la puissance max. de séchoir que j'ai trouvé c'est 1875 watts, que c'est trop peu, que ça me prend 2 ans pour mal me sécher les cheveux et que je voulais replacer un tag que j'ai créé il a trois plombes.

Et ouais, je suis SI bête que ça. Mais eh on va pas se leurrer, c'est comme ça que vous m'aimez.

:)

mardi, mars 9 2010

De l'art de s'habiller comme un sac pour une fortune

Cette semaine se déroule un évènement absolument incontournable pour toutes les nanas qui ont de quoi s'offrir la dernière griffée Chanel ou Lagarfeld, en ce qui me concerne c'est surtout l'occasion idéale pour me moquer encore un peu plus de ce qu'il se fait d'affreux et cher chez les anorexiques j'ai nommé, la FASHION WEEK !

La première Fashion Week (semaine de la mode, pour les noobs) a été organisée à New York en 1943. L'évènement été alors tenu sous le nom de Press week (semaine de la ... Je vous l'donne Emile : PRESSE. Non parce que l'anglais c'est pas facile quand même). Elle avait été organisée pour détourner l'attention de la mode française (j'entends bien évidemment parisienne) pendant la 2nde guerre mondiale, vu que les gens ne pouvaient alors pas vraiment se rendre à Paris pour voir les dernières collections... Cet évènement n'était alors accessible qu'aux journalistes et pas aux acheteurs, et l'organisatrice, Eleanor Lambert, tendait à faire connaitre les stylistes américains, qui étaient complètement négligés par la presse. Suite à ce premier essai, qui fut une réussite, des magazines de mode tels que Vogue, qui débordaient d'habitude de créations françaises, ont augmenté leur intérêt pour les stylistes autochtones (mot compte triple). Les fashion Week les plus célèbres sont celles de New York, Londres, Milan et Paris, mais l'évènement s'est étendu à d'autres villes ou tout le monde a envie d'aller, telles que Beirut et Düsseldorf connue notamment pour sa moutarde et son boeuf mariné au vinaigre (miam miam).

Si vous aussi vous voulez savoir ce qui est trendy, et éviter à tout prix les fashion faux-pas tels que le port d'un soutif blanc sous un haut transparent noir, ou si vous voulez vous moquer des nanas qui défilent comme des bâtons coiffées de choucroutes colorées, surtout ne manquez pas cet évènement.

Défilé Hiver 2010/2011 - Vivienne Westwood.
Deux solutions... Ou, elle est visionnaire, ou c'est moche...

lundi, mai 25 2009

Et maintenant ?

Et alors maintenant qu'est ce qu'on fait?
Nous sommes le lundi 25 mai, la faculté est bloquée depuis plus de 2 mois. Aujourd'hui, le blocage a été reconduit jusqu'a mardi prochain. Et mardi, il sera encore reconduit, et ainsi de suite. Les examens de 28.000 étudiants (rien que pour le Mirail) sont mis en standby.

Alors oui tout ce temps, ça me permet de réfléchir longuement à ce que je veux faire de ma vie, et je trouve pas beaucoup mieux qu'avant.
Voici les décisions que j'ai prises.
Vous me connaissez. Vous savez que rien n'est arrêté en ce qui concerne les décisions que je prends.

Donc :
Cet été, je deviens riche. Oui, je sais pas comment, oui en deux mois. Je mets ce que je peux de fric de coté et puis je m'achète un reflex numérique. Parce que. Et j'apprends à me faire des brushings aussi !
Cet été aussi, j'emménage avec C'. Rue de bzzz, idéalement. Mais rue de ailleurs de mieux, sinon. On n'est plus à un appart' chouette près.
Cet été je vais manger des carottes rapées. Non non, pas pour devenir aimable, mais parce que les carottes c'est trop bon.
L'année prochaine, je m'écris au SED (cours par correspondance, pour ceux qui ne suivent pas), pour passer mon L2 ou mon L3 suivant ce qu'il va advenir de nous dans les prochains jours.
Pendant ce temps, et j'aurais du temps, je bosse à temps partiel, quelque part. Je sais pas encore dans quelle boîte et j'apprends le néerlandais. En entier. Ca fera de moi une personne trilingue et demi.
Et pendant ce temps, je me renseigne pour partir a l'étranger, dans une école qui chie la classe, que je financerai avec l'argent que j'aurai gagné et pas dépensé parce que je serai sage, c'est mon dentiste qui l'a dit.

J'aimerais bien apprendre la basse aussi. Mais je sais pas ni comment ni pourquoi.
Et puis un mec pour décorer ma future nouvelle chambre de temps en temps ce serait pas mal non plus. Mais bon ça c'est accessoire.

Laotseu l'a dit, je vais galérer quand il va falloir que je reprenne ma vie en main.

jeudi, mars 5 2009

Moi je, j'ai vu et putain j'ai kiffé !

Les Monologues du Vagin, au théatre le 3T, à Toulouse.
Une pièce de théâtre d'Eve Ensler, considérée comme un pilier du féminisme (la pièce, pas la nana) et une critique de moi, écrite, revue, relue et corrigée par moi même.
Avec un peu d'aide de ma part.
Une critique, qu'elle est bien quand on la lit.

Bon donc voilà, tout le monde il en parle, et moi, après avoir réparé mes désastres capillaires à grand renfort de fer à lisser, j'ai enfin vu ce petit bijou de théâtre que sont les Monologues du Vagin que je ne saurais que vous conseiller d'aller voir au plus vite.

Confortablement installée entre Mademoiselle Nunuche (33 ans, catho et vierge, entreprend de pèleriner (seule) vers St jacques de Compostelle pour euh... pour rien), Miss Proutprout (phyto/planto/fleuro/whatever de toute façon on s'en cogne/thérapeute, bouffe bio, respire bio, pense sans additifs, c'est à dire très peu), Madame Ohlala-NON-il-se-fait-tard-je-vais-rentrer (avec qui, vous vous en doutez, je n'ai pas eu la chance de faire plus ample connaissance), et ma maman, j'ai pu apprécier ces monologues, qui parlent de trucs supers drôles comme de faits réels un peu moins joyeux, du style : on n'a pas le droit d'acheter de vibro en Arkansas sous peine d'un an de travaux d'intérêts généraux et d'une amende de 10 000$ alors qu'on peut sans problème y acheter une arme...

Enfin bref.
Ce spectacle était génial, et ce sont là 18 euros que je ne suis pas mécontente d'avoir investi. D'ailleurs merci maman de me les avoir remboursé.

Je tiens à citer un de mes moments préférés du spectacle:

Le clitoris n'est qu'une simple boule de nerfs. Huit mille terminaisons nerveuses, pour être tout à fait précis. C'est la plus forte concentration de terminaisons nerveuses qu'on puisse trouver dans tout l'organisme. Plus que le bout des doigts, plus que les lèvres, plus que la langue et deux fois plus, je dis bien DEUX FOIS PLUS que le pénis. Alors, je vous le demande : qui voudrait d'un fusil à un coup quand on a une mitraillette ?

Quant au diner à la pizzéria avec les copines débiles de ma mère, je comprends mieux que parfois elle aie besoin de se lâcher un peu.
"non merci je vais prendre une salade"

BIN MOI PAS ET JE T'EMMERDE !
PUTE

vendredi, janvier 30 2009

Ze coming back - Encore.

Oui oui, pathétique, je sais. Je vous ai laissé mariner suffisamment de temps maintenant pour vous faire le présent d'un nouveau billet.

NOOoooON, je n'ai pas passé mon temps à rien faire.

J'ai emménagé, si on peut oser appeler ça comme ça, dans un espèce de cagibi (sommes toutes cosy) mais inapproprié et que je vais devoir quitter très bientôt pour retourner (accrochez-vous) CHEZ MA MÈRE !

J'suis allée au cinéma, faire du snowboard[1], j'ai acheté des chaussures choupies et un bustier trop saiksy, j'ai reçu une paye avec un mois de retard, coupé mes cheveux, geeké, découvert un site super[2] par l'intermédiaire d'un clown de pote, passé masse de temps avec la blondasse, ai été bourrée avec un seul pauvre verre de vodka pomme...

J'ai passé mes partiels, sucé un nombre de bites considérables pour avoir un emploi du temps de rêve[3], commencé le deuxième semestre, fait la révolution avec les toulousains en wifi[4].

Bref, j'ai fait plein de trucs.

Mais surtout, SURTOUT !!!!!!!!

J'ai fait de la cuiiiiisiiiiine.

Et oui, tout le monde sait qu'un blog efficace est un blog qui parle de recettes et qui montre des photos de bouffe...
Alors voilà, je suis une vendue.

J'ai cuisiné des PANCAKES, et je vous livre en exclusivité ma recette.



- Une certaine quantité de farine
- Un bon paquet de gouttes de lait
- Une pincée de sel, NOOoooON, je vais en mettre DEUX !
- Une demie-demie-douzaine d'oeufs (frais s'il vous plait)
- Un sachet de levure chimique
- Du beurre fondu en quantité suffisante

On mélange tout ça et on rajoute des trucs quand on voit que ça manque, et on fait cuire avec un talent digne de.
On prend le tout en photo, au fur et a mesure, pour publier des photos sur son blog (un mois plus tard).

pancakes

La suite, bientôt ?
Qui sait.

Notes

[1] D'ailleurs j'y retourne dans quelques heures

[2] Va falloir me demander de quoi il s'agit si vous voulez savoir parce que si je mets le lien vous allez vous inscrire sans que je vous parraine et alors j'aurai pas de groupies...

[3] Non c'est pas vrai on me l'a offert sur un plateau

[4] Comprendre, dans mon lit, a geeker

samedi, janvier 10 2009

Sexo break



ATTENTION, UN CORRECTEUR ORTHOGRAPHIQUE S'EST GLISSÉ DANS CE TEXTE, LE GROS DÉGOUTANT...

Chers lecteurs. (Ok, vous mes copines quoi)

Aujourd'hui, la rédaction (moi toute seule) a décidé de publier une édition spéciale Sexo, car elle a constaté que c'était un sujet qui intéressait (En gros je vous connais, coquines).

Bon ça suffit les conneries je vais arrêter de parler de moi en m'appelant la rédaction, en fait, je parlais avec une copine avec qui je ne parle jamais (ô grand jamais), et surtout pas de ce genre de trucs là. Bref pour vous planter le décor on se disait que pour savoir si un mec est expérimenté ou pas il te suffisait de lui demander quelle était sa position préférée...

Je vais vous épargner nos petits avis perversos [1] sur la question, mais rapidement l'une de nous deux (hum) s'est exclamée. "Nan mais franchement, la levrette, y a mieux hein..."

Voici donc en cadeau de la part de la rédaction (hé merde, de moi), les propos recueillis auprès de diverses personnes à qui on a (j'ai) posé la question suivante:

Et toi, franchement, la levrette, qu'en pensez vous ?

Dans un souci de respect de l'anonymat, certaines personnes ont choisi d'utiliser un pseudonyme (différent de celui de qu'ils utilisent en vrai normalement) Quoi qu'il en soit on constate que les avis divergent[2]...

"Euh, j'sais pas j'suis vierge, lol, sexe, love, keur"

puceaudu85

" C'est la meilleure de toutes. On sent mieux tout, moi je kiffe. Et en plus ça s'enfonce mieux, et euh moi j'aime bien montrer mon cul donc voilà !
Et ça rebondit.
Et en plus pour le matin quand tu pues de la gueule c'est le bon plan. Jean-Abubu et moi, on adore."

Rantanplan

"Combien de becs à un canard à qui on a mis un faux bec, pour déconner ?"

A.Chabat

"Euh, personnellement, quand je fais l'amour j'aime bien regarder autre chose que le mur (rires). En plus, ça augmente la probabilité d'un pétou de foufoune et je me retrouve régulièrement avec des griffures sur les hanches. Pour peu qu'il s'accroche aux cheveux, merci bien. Quant aux sensations faut pas non plus déconner. et puis d'abord, pourquoi je pourrais pas, moi aussi, profiter de la vue, enfin celle de son cul, quoi. A la limite près de la fenêtre d'une chambre au 36e d'un hôtel à Las Verglas[3], histoire d'admirer la vue. Mais sinon on s'en passera."

Pétunia

"Ben, c'est fatigant."

der

"J'aime beaucoup, surtout quand il fesse en même temps."

Dirty_Nun

"La levrette c'est bien si t'es avec une fille moche, comme ça t'as pas besoin d'avoir un sac en papier sous la main pour cacher sa face hideuse. Sinon, c'est sympa la sensation des fesses sur le bas ventre, et pour les gens qui aiment pas la sodomie (comme moi), c'est trés sympathique ^^. Et comme la vagin est un peu plus serré sur cette position ça fait encore plus d'effet. Et c'est tout aussi pratique que le missionnaire : rien de compliqué, donc faisable avec toutes les femmes, et ça change des positions de base. et si tu parles de l'animal : j'en mange pas"

Mastaah

"La levrette, c'est chouette C'est pour un sondage ? Moi j'aime bien parce que c'est bestial et un peu pervers

Thierry, AF

"La levrette, c'est la fête \o/"

Lucette

"La levrette, j'aime particulièrement, d'autant plus quand le partenaire a une grosse bite et sait s'en servir pendant un temps suffisamment long de manière rapide. (oui, oui, je parle d'Emile là :D)

Alors, par contre, si le partenaire a une bite plus modeste (voire petite) ou une résistance plus limitée, bah, du coup, je préfère éviter le levrette parce que j'aime moins.

Quoiqu'il en soit, je pense que la levrette est de manière générale la position qui me permet de prendre le plus de plaisir."

Valérie

"Pas mal la levrette mais peut mieux faire"

The_One

"Et une pipe et une pipe, HOURRAAaA!!!"

esclave_menotte_23



Signé : La rédaction qui est une seinte.

sainte

A venir, peut être, les bonus, c'est a dire les autres témoignages.... (Ah oui, au fait mon avis n'est pas dans le lot... Je suis très sage, c'est pour ça. D'ailleurs la levrette c'est un chien, non?)

Notes

[1] pervers+persos

[2] VERGE!!

[3] T'es démasqué correcteur orthographique. La rédaction voulait dire: Las Vegas... Mais Firefox en a décidé autrement. Oui oui oui.

mardi, novembre 18 2008

Qui suis-je ?

Ou l'art de laver son linge sale en public.

J'ai des préoccupation très TRÈS sérieuses ... (hum)
Je subis toujours ce qu'il m'arrive et les seules initiatives que j'ai jamais prises allaient directement à l'encontre d'une personne que j'aime (amis, amours, osef).
Je suis toujours désolé(e), d'absolument tout, et je me victimise au possible dès que je le peux. Et même quand je ne le peux pas d'ailleurs, parce que j'ai une bonne imagination (pour ça en tout cas).
Rien ne va jamais bien, si tout va bien c'est pas grave, je raconte mes petits problèmes, j'en ressort des vieux, ou mieux ! j'en fabrique des nouveau (cf: l'imagination).
Les très rares fois ou ça va, j'en fais toujours trop. Mais j'ai un but... C'est pour emmerder quelqu'un.
Mon sourire pue souvent le faux, ou bien parce que je suis triste, ou bien parce que je n'aime pas la personne à qui je sourie, mais ne le lui dirai jamais ô grand jamais, parce qu'avec mes nombreuses qualités, je m'offre également le luxe d'être d'une lâcheté à toute épreuve.

Je suis, je suis ???

Tu es chiant(e), et tu m'agaces.

En tout cas moi je suis enervée.
J'vous laisse, je vais me brushinguer.
Merci d'être passés en tout cas.

mercredi, novembre 5 2008

Tic tac

Okay, je suis partie pour la Belgique d'ici quelques heures, et bien sûr... Rien n'est prêt. Faudra que j'pense à faire mes bagages... Un jour. Et j'avais envie de faire une liste... Pour rien oublier t'sais

  • Shampoing
  • Peigne
  • Dentifrice
  • Brosse à dents
  • Cutolles
  • ... Et tout l'reste
  • Nintendo DS lite + chargeur + jeux
  • iPod chargé à bloc + earphones + chargeur
  • Laptop + DDE
  • Appareil photo + chargeur + carte SD + câble
  • Condomz (yeah riiiight)

Interesting. Si ça c'pas se foutre de la gueule des gens :D (Vous serez tenus au courant des détails du séjour, j'pense)

Aussi faut pas que j'oublie une écharpe, pour pas prendre froid. Et une photo de Cécilia, parce que tu vas me manquer et que keur

lundi, octobre 27 2008

PPMA \o/

Aujourd'hui j'suis juste trop énervée, et en plus tout va mal.

Non content d'avoir passé une journée exécrable au taf hier, parmi les putasses trop maquillées et dont le skill le plus développé est la capacité de mettre la faute sur n'importe qui d'autre plutôt que d'assumer occasionnellement les conséquences de ses actes, aujourd'hui, je fais que des conneries. J'ai un mal de tête inimaginable, j'ai fait tomber tout ce qui passait entre mes mains, j'ai fait sauter les cours à cause de pas avoir pu fermer l'œil de la nuit...

ET EN PLUS JE VIENS DE PETER MON SUPER SECHE CHEVEUX ! La vie est trop injuste moi j'dis :D

EDIT: BORDEL DE PUTAIN DE CONNEXION DE MEEEEEEEEERDE