Life's a Cherrÿ tale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, août 3 2009

Adopte un guignol

On le sait tous, les temps ont changé. Il paraît que les hommes et les femmes ont maintenant les mêmes droits au sens large du terme, et c'est dans cette optique qu'un concept novateur à été lancé. Il semble être efficace, en tout cas en France, puisque tout le monde depuis les weblogs jusqu'aux chaînes de télévision nationales en cause en ce moment. Il s'agit d'Adopte un mec, un site de rencontre, fondamentalement différent donc, créé pour les femmes, dans lequel elles sont celles qui traitent les hommes comme des objets... gnagnagna.
Pour mieux comprendre le sus-cité concept, imaginez que le clitoris est un petit pois, qui porterait un manteau.

Bref on y fait de charmantes rencontres, en ce qui me concerne je n'ai rencontré que 2 messieurs en plus d'un an (et c'est un choix de ma part et c'est pas parce que je suis une pauvre merde. Non pas du tout pas du tout) et ils sont très charmants tous les deux donc je ne regrette pas un instant.

Oui mais avec toutes les conversations qu'on est amenées à entretenir avec des hommes qui tentent douloureusement de nous séduire de manière boîteuse sans même nous connaître, vous devinerez aisément qu'on en voit des vertes et des pas mûres.

Au-delà de ça, vous connaissez mon goût archi prononcé pour la moquaison, le moquationnement ou encore l'art de me moquer de tout le monde. Ainsi, je ris allègrement de tous les pauvres types qui pensent tout connaître des femmes et du monde, du haut de leur grand âge (22 ans en moyenne, haha), qui me parlent d'économie et de gouffre socio-politico-culturel-de-mon-cul, ou autres pratiques sexuelles marginales trop fun-lol, alors que je cherche uniquement à vérifier s'ils sont sains d'esprit et potentiellement des bons coups parce que, let's face it, je ne pense pas pouvoir trouver l'amour sur un site de rencontre, et surtout pas celui-là

Au détour de ces nombreuses conversations, j'ai donc fait la connaissance (virtuelle) d'un type qui fait toujours la corrélation entre un évènement quel qu'il soit (du sourire de la boulangère à la couleur des yeux du chien de ma grand-tante Marthe qui aime les cacahuètes) et les problèmes économiques et politiques de la France. Pour reprendre une citation d'un film que j'adore, "ce mec est persuadé que quand il pète il fait chuter la bourse". Or donc, ça m'énerve, j'ai horreur de ça, je déteste parler de politique avec des gens que je ne peux pas insulter, et je me suis un jour surprise à la clowner en lançant la phrase suivante, d'un air pincé : "Non mais de toute façon la levrette c'est mauvais pour l'économie Francaise"

Alors je vous le demande, cher lecteurs. Est-il vraiment possible de dire que la levrette et l'économie française soient étroitement liées et que cette pratique sexuelle influe à la baisse sur le CAC40 ?

Les lecteurs de mon blog que je n'ai pas ajouté à mes amis facebook auront un bonus de 2,5 points sur leur copie, car les autres ont reçu le sujet de l'examen hier soir
Devoir facultatif - Vous avez 10 minutes.
Cordialement bisous.

(Les autres peuvent commenter des conneries à leur habitude :*)

mardi, juillet 28 2009

Mais, que fait le Sultan devant une loi insultante ?

Le soleil brille, la température monte, et le wikend, pour se divertir et se muscler, nous allons à la piscine de plein air Nakache. Que soit dit en passant je ne recommande pas le dimanche. Soit.

Or donc, le dimanche, moins que le samedi, mais quand même; la piscine, ça grouille de beaux gosses (taillés en V, musclés et couvert de petites goutelettes, bref la totale du sex appeal). Et donc forcément, moi j'ai pas les yeux dans la poche. Donc, oui, je matte allègrement. Discrètement., mais habilement, et alors que j'accèlere quand je les suis et que je ralentis quand je les croise, je réalise que quand même, pour mater, le meilleur poste, c'est celui du maître nageur. Petit coquin cuila j'suis sure.

Et sinon pour continuer sur un sujet, lancé lors d'une conversation à la piscine, je sollicite l'avis des lecteurs de mon blog pour la question suivante:

Quel est l'intéret d'une branlette espagnole, en quoi est-ce agréable ?

Je décrète qu'à dater de ce jour la princesse aura le droit d'épouser l'homme qu'elle estimera digne d'elle.

Ce post n'a pas été écrit sous l'emprise d'une quelconque drogue, et pas non plus dans un quelconque intérêt. Le travail, ça me fatigue, et voilà ce qui arrive après.

Bon. Je vais manger.

samedi, avril 25 2009

Démonstration mathématique

Je me doute que ce titre vous effraie, je vais de ce pas ôter tout doute possible à propos de cet article : il ne s'agit pas de chiffres. Par contre je me rends compte que je commence chaque article par une phrase racontant ce dont l'entrée ne va pas traiter. C'est rigolo, je vais continuer !

"Toi t'es une nana, n'importe quelle nana, même moche, elle peut baiser quand elle veut"

Ce bon vieil adage nous est dicté par tous les frustrés du zizi depuis qu'on est en âge de comprendre quoi... En gros, c'est comme un théorème, inventé par des mecs qui ne baisent pas assez à leur goût, et qui raconte qu'il suffit à une nana de s'asseoir à un bar et de commander une vodka-soda pour trouver avec qui baiser dans la demie heure qui suit.
Dans cette logique là, il suffit, pour un mec d'aller dans un bar et de guetter les nanas seules... A priori c'est pas trop difficile à faire...

Mais là, une évidence mathématique me saute aux yeux (accrochez-vous à vos chaussettes), y a plus de nanas que de mecs sur la planète...
Donc :

Partant du principe qu'il y a toujours une nana plus belle que soi, et que les nanas belles chopent en priorité les mecs beaux et refoulent les mecs moches, et que le mec qui veut baiser il va d'abord aller tenter sa chance avec la plus jolie, on peut s'accorder sur le fait que les beaux vont baiser à coup sur. Bon jusque là c'est facile. Sauf que comme y a moins de mecs que de nanas, des nanas belles vont devoir se taper des mecs moins beaux parce que les mecs les plus beaux sont déjà partis avec les nanas les plus belles (question de statistiques).
La nana moche va récupérer les mecs que les nanas belles n'ont pas voulu parce qu'elles ont trouvé mieux, et que, let's face it, les nanas belles sont très superficielles, donc en continuant comme ça, les nanas sont de plus en plus moches, et les mecs aussi, mais y a plus de nanas, donc le dernier des mecs dispos (le puceau de service, avec des boutons, dit L'ULTIME moche) va choper la nana qui n'est pas la dernière des nanas donc qui n'est pas la plus moche. Donc toutes les autres nanas ne vont pas pouvoir baiser.

Ajoutons à ça les dernières nanas de la liste, celles qui ont réussi à choper mais aurait mieux fait de s'abstenir parce que:

  1. Elles sont tombées sur un sodomite exclusif qui sait pas ou se trouve le clito
  2. Elles sont tombées sur un qui bande mou, ou un qui bande pas, soyons trash
  3. Elles sont tombées sur un mec qui cite la liste chronologique des présidents américains pour pas venir trop vite (un précoce quoi)
  4. Elles sont tombées sur un homo-refoulé
  5. Elles sont tombées sur l'alcoolo du bar qui a une odeur de gerbi dans la bouche.

Bref, statistiquement, tous les mecs vont réussir à choper, et pas toutes les nanas, et une bonne partie des nanas qui auront réussi a choper seront insatisfaites.

Donc voilà j'ai réussi à vous faire perdre un bon petit temps pour lire un raisonnement bancale qui ne prouve pas grand chose si ce n'est qu'il y a plus de nanas sur Terre que de mecs. Ce qui veut dire qu'un mec a statistiquement plus de chances qu'une nana de baiser. Ce qui veut dire que j'ai raison parce que c'est logique.

Alors, les mecs... arrêtez de nous faire chier avec vos phrases à la con, arrêtez d'être amoureux de quelqu'un d'autre quand en plus d'être plus jolies plus malines et plus perverses, nous au moins on craque sur vous. Et protégez-vous (à y être)

Voila.

jeudi, avril 9 2009

Comment faire ?

C'est un grand brun, il est mignon...
Il à un joli petit cul.
Il est plutôt rigolo.
Il a un joli sourire.

On dirait que je lui plais (well, obviously)... Il commence à me plaire...

Il ne fume pas...
Vu son travail, je pense pas qu'il ne se drogue, ou qu'il boive régulièrement.
Vu son travail, il est endurant (grou)

Chers lecteurs, je vous le demande

QUE FAIRE QUAND ON A CRAQUÉ SUR UN MEC QUI EN PLUS D'ÊTRE PROF DE FITNESS, EST AUSSI FAN DE TUNING ???

De toute façon je ferai pas le premier pas, et lui non plus.

mardi, mars 31 2009

Petite leçon d'insertion

Cet article, malgré son titre quelque peu évocateur ne parlera des différentes manière d'insérer une fitte dans une fatte, bien que nous sachions toutes que certains messieurs pourraient en avoir besoin...

NON NON NON !

Cet article parlera du fait que sur le périphérique les gens conduisent comme des putains de manches et mettent à chaque instant la vie des gens (et la leur aussi) en danger.

Alors voilà... J'avais envie de faire un petit rappel.

La voie d'insertion est la voie qui permet de rentrer sur le périphérique. Le périphérique, qui comme le code le stipule (bon, pas au mot près hein) est une route de 2*2 voies (ou plus) séparées par un terre plein, sur laquelle on peut circuler à 110km/h (à 90km/h à Toulouse). Anyway. La voie d'insertion, le plus souvent située à droite, elle est aussi appelée voie d'accélération, et elle permet deux choses :

- Premièrement, une accélération. C'est dans cette voie que l'on accélère pour pouvoir rentrer sur le périph à une vitesse suffisante pour ne pas gêner les conducteurs engagés.
- Deuxièmement déboîter à gauche pour pouvoir s'insérer sur le périph'. Ouais, comme dans insertion quoi... super original, bravo le code !

Alors voilà, moi ça me paraît évident, apparemment c'est pas la même pour tout le monde, mais le concept c'est effectivement accélération puis insertion.

Ainsi, il ne s'agit donc pas de déboiter à 40 km/h alors qu'on est suivi de très près par quelqu'un qui roule normalement.
Eh oui, une voie d'insertion ça s'utilise jusqu'au bout.

Bande de MOULES !

Une prochaine fois, je vous expliquerai peut-être pourquoi vous dérangez quand vous roulez sur la voie du milieu alors que vous êtes à 70 et qu'on vous double par les deux côtés (toujours pas d'allusion) ou pourquoi c'est dangereux de freiner au dernier moment (particulièrement sur le périph', ou quand on n'a plus de feux stop)



=====================

  • Everlong, tu es mort ?

Je n'sais toujours pas qui tu es....

mardi, mars 3 2009

Lily Allen

Je viens juste d'écouter le nouvel album de Lily Allen, la scandaleuse.
Bon si j'écris un post la dessus, c'est que j'ai un truc à redire, vous vous en doutez... Globalement, à la première écoute, l'album m'a fait chier... C'était un peu trop tout pareil à mon sens... Mais bon, comme je viens de vous le dire, si j'écris ce post, c'est pas pour dire que cet album est pourri, non je ne me permettrais pas.

Enfin si, je pourrais me permettre, mais c'est pas ce que je vais faire cette fois.

Je vous écris pour vous faire part d'une similitude que j'ai trouvé entre le premier album (Alright, Still) et le deuxième (It's Not Me, It's You).
Alors voilà. On peut être une bombasse, être pétée de thunes passer son mois de décembre topless dans je ne sais trop quelle île très prisée, porter des robes de chez Dior... ET : avoir des expériences sexuelles désastreuses...

Alors oui, me direz-vous... c'est pas parce qu'elle chante des trucs que ça veut dire qu'elle les vit... Mais moi en tout cas je le prends comme ça, et je dédicace cet article à mes keupines, qui comme moi, et comme tant d'autres se sont retrouvés au pieu avec le mec rêvé, qui n'a pas assuré du tout, qui ne s'occupait que de lui, ou qui n'avait pas ce qu'il fallait dans le caleçon.

Les preuves, en musique s'il vous plait :
Not Big (Alright, Still)
Not Fair (It's Not Me, It's You)

On souhaite la bienvenue a un super tag très original que je me demande comment ça s'fait qu'il existait pas déjà : Sex ! Et puis un autre : Music !

Et sinon, ouais, Deux articles en moins de 24 heures !
On applaudit :D